Le compositeur en résidence sortant de Mead de l’Orchestre symphonique de Chicago parle de faire de la musique pour la prochaine génération | Nouvelles de Chicago

Depuis l’âge de 4 ans, Jessie Montgomery a trouvé du réconfort dans la musique.

« La musique a toujours été pour moi une porte de sortie ou une porte de sortie. Pour toute ma vie », dit Jessie Montgomery. « La musique est un endroit où vous pouvez laisser aller vos pensées. Vous êtes là pour être silencieux et écouter et être dans l’espace du son et le laisser vous submerger. Cela peut être très thérapeutique et très stimulant.

À 11 ans, Montgomery avait composé sa première pièce. Ce qu’elle a appris depuis est ce qui l’a amenée au CSO, où elle est la compositrice en résidence de Mead, un rôle qu’elle a assumé l’automne dernier.

“C’est une opportunité incroyable en ce moment de faire partie de cette communauté et d’apporter mon expérience en tant que musicien, en tant que violoniste, en tant que compositeur, en tant que défenseur de la diversité dans la musique classique”, a déclaré Montgomery.

Certaines des pièces de Montgomery incluent “Strum”, “Hymn for Everyone” et “Overture”. C’est grâce à son travail de violoniste dans d’autres orchestres qu’elle a appris à composer pour d’autres instruments.

« Pour apprendre à écrire pour la symphonie, j’ai dû étudier des partitions de compositeurs que j’aimais, regarder quelle partie joue quoi. Ensuite, rappelez-vous et souvenez-vous de ce que cela fait de s’asseoir dans un orchestre et d’entendre quels sons viennent d’où », a déclaré Montgomery. « ‘Ouverture’ jouée le 23 mai est unique en ce sens que l’orchestre est à l’unisson, jouant en rythme tout le temps, sauf qu’à un moment donné, ils se séparent. Et il y a deux sections qui font deux choses différentes. Mais essentiellement, c’est tout l’orchestre qui respire ensemble ce geste rythmique. C’est avec ça que j’ai aussi joué en termes d’orchestration… comment puis-je obtenir le plus de résonance avec cet ensemble ?

Les œuvres de Montgomery ont également été jouées par la prochaine génération de musiciens classiques contemporains, étudiants de la Chicago Musical Pathways Initiative.

“C’est vraiment le but de ce que je fais,” dit Montgomery. « Je fais de la musique pour qu’elle puisse être transférée au-delà du temps que je suis ici. C’est juste affirmer d’avoir cet échange avec les jeunes en général.

À la fin de sa résidence, Montgomery dit qu’elle continuera à faire de la musique, à la fois en tant que compositrice et violoniste, avec un seul objectif en tête.

“Je veux que les gens retiennent – quoi qu’ils viennent avec – qu’ils aient une nouvelle perspective sur la musique, qu’ils sentent qu’ils ont participé à quelque chose de spécial”, a déclaré Montgomery. « Il n’y a pas de bonne façon d’entendre de la musique. C’est finalement ce que nous faisons en tant que compositeurs. Nous essayons de créer un espace pour que les gens puissent à la fois créer quelque chose dans lequel ils se sentent bien, mais avoir une nouvelle expérience d’ouverture d’esprit pour le public.

“Overture” de Jessie Montgomery fait ses débuts au Harris Theatre le lundi 23 mai. Les billets commencent à 20 $.


Suivez Angel Idowu sur Twitter : @angelidowu3

Angel Idowu est le fonds JCS du correspondant artistique de la Fondation DuPage.


Leave a Comment