Marché nocturne AAPI à Sacramento : ce qu’il faut savoir

Le premier marché nocturne AAPI de Sacramento comptera plus de 30 délicieux vendeurs de nourriture et de boissons, des commerçants locaux et de la musique live.

SACRAMENTO, Californie – Le Capitol Mall sera transformé en un marché nocturne animé le 13 mai dans le tout premier marché nocturne asiatique américain et insulaire du Pacifique (AAPI) de Sacramento.

Au lieu de tenir leur gala d’installation annuel, les organisateurs de la chambre de commerce Asie-Pacifique de Sacramento ont décidé d’accueillir le marché pour célébrer, découvrir et profiter de la richesse de la culture AAPI dans la région.

Plus de 30 vendeurs de nourriture et de boissons délicieuses, des commerçants locaux et de la musique live rempliront la programmation.

C’est quand et où ?

Le premier marché nocturne AAPI à Sacramento se tiendra un jour seulement le 13 mai. Il se déroule de 18h à 22h.

Vous aurez besoin d’un billet pour accéder à l’événement. L’admission générale est de 25 $ et les enfants de six ans et moins entrent gratuitement. Les billets pour étudiants et personnes âgées sont disponibles au coût de 20 $. Pour un aperçu des prix et des frais, cliquez ICI.


Qui sera au marché nocturne

Le marché nocturne accueillera plus de 30 vendeurs allant de la nourriture et des boissons aux commerçants locaux. Il y a aussi une gamme complète de divertissements en direct, y compris le titre P-Lo et la troupe de danse du lion VFW Post 8358 Chung Mei.

ABC10 a également rencontré quelques-uns des plus de 30 fournisseurs. Découvrez leurs histoires ci-dessous.

Brasserie King Cong

Puisant dans la communauté et la culture, cette brasserie appartenant à des Vietnamiens fait de North Sacramento une destination pour la bière artisanale.

Le fondateur de la King Cong Brewing Company, Cong Nguyen, a déclaré qu’il avait abandonné son projet de devenir dentiste et avait fait un acte de foi pour suivre sa passion pour la bière et s’était inscrit au programme de maîtrise en brassage de l’UC Davis en 2014.

King Cong apporte de l’énergie au boulevard Del Paso depuis 2017.

Il dit que le soutien de la communauté les a aidés à traverser la pandémie.

“Nous avons créé une culture et une plaque tournante pour que les gens puissent venir s’amuser et pouvoir s’éloigner de tous les problèmes de leur vie”,
dit Nguyen.

Coin Chay

Chay Corner a pour mission d’apporter plus de saveurs asiatiques à la communauté végétale de Sacramento.

Le propriétaire Brandon Dinh a déclaré qu’il était devenu végétalien il y a neuf ans et qu’il avait eu envie de plats vietnamiens et chinois depuis son enfance.

Alors, il a commencé à cuisiner des repas sans viande et a trouvé la joie de partager sa culture avec les autres. Chay, prononcé en vietnamien sonne comme “jai”. Cela signifie végétalien. Chay Corner a commencé comme un pop-up et prévoit un emplacement physique à Arden-Arcade. Dinh a déclaré que sa grand-mère était son inspiration pour démarrer son entreprise alimentaire.

“La façon dont elle cuisine, ça m’impressionne vraiment. C’est si simple”, a déclaré Dinh. “La façon dont elle cuisine, c’est toujours savoureux. Ce n’est pas compliqué du tout, mais c’est juste capturer toutes ces saveurs authentiques de mon enfance et pouvoir les servir à d’autres personnes.”

Chay Corner prévoit de présenter un menu unique pour le marché nocturne AAPI.

Vent Macramé

Se tournant vers le macramé comme passe-temps pendant la pandémie, Jenny Estrada, une mère militaire, a trouvé un moyen de lier la culture Hmong à ses créations. Le processus lui a apporté tellement de joie qu’elle a ouvert une vitrine en ligne, Wind Macrame.

C’est un nom inspiré de son nom Hmong, Cua, qui signifie vent. Certaines de ses œuvres sont inspirées des colliers traditionnels Hmong Xauv. Il se prononce comme “sao” et se traduit par “verrouiller”.

Le bijou a servi de rappel d’une époque où les Hmongs minoritaires étaient réduits en esclavage et forcés de porter des colliers de verrouillage pour l’identification dans la Chine impériale. Au fil du temps, les Hmong ont récupéré la propriété et en ont fait un symbole de fierté et de préservation. Estrada a déclaré que les fabricants de Hmong comme elle tenaient à cette histoire.

“Nous voulons continuer à faire vivre l’art au sein de notre communauté, et en particulier avec notre broderie, c’est quelque chose – c’est un ajout à ajouter aux robes et tenues que nous avons”, a déclaré Estrada. “Je pense que le macramé est vraiment en train de faire la transition dans la culture de chacun.”

Doux douzaine

Cette boutique de beignets appartenant à une famille laotienne est un incontournable multigénérationnel de plus de 30 ans à Sacramento.

Chaque rouleau à pâtisserie sur le mur de leur magasin North Highland représente chaque magasin que Sweet Dozen a ouvert. L’entreprise de beignets a été déployée aux frères et sœurs, Nuny et Jeremy, qui mettent maintenant leur touche créative sur l’héritage de leurs parents. Leurs parents, Outhay & Sengkeo, étaient des réfugiés du Laos et avaient séjourné dans un camp en Thaïlande avant de venir aux États-Unis.

“Mon père avait de l’expérience quand il était dans les camps en faisant des pâtisseries et des trucs et c’était donc un peu ce dans quoi il travaillait à l’épicerie, était dans le département de la boulangerie en train de faire du pain, et cela a évolué en beignets et des pâtisseries. Et avec cela, il avait en quelque sorte cet état d’esprit d’entreprise pour ouvrir sa propre entreprise “, a déclaré Nuny Cabating, qui supervise leur remorque itinérante Sweet Dozen.

Sweet Dozen créera des beignets hors menu aux saveurs asiatiques comme le riz au lait à la mangue, le matcha et l’ube pour le marché nocturne AAPI.

Boîte de tuk-tuk

Tuk Tuk Box est la première et la seule boîte d’abonnement alimentaire d’Asie du Sud-Est du pays, et elle a été fondée ici même en Californie du Nord.

Tuk Tuk Box tire son nom des pousse-pousse couramment rencontrés en Asie du Sud-Est.

Les fondateurs, Christy Innouvong-Thornton et Beatriz Aurelio-Saguin, ont déclaré que c’était leur véhicule pour livrer des histoires et des produits communautaires.

Ils disent que pour certains fournisseurs américains d’origine asiatique, leurs produits asiatiques ne font pas plus de 10 miles de leurs magasins.

Souvent, avec des données sur la communauté AAPI regroupées dans un groupe monolithique, les disparités entre les communautés d’Asie du Sud-Est sont perdues. Les sous-groupes d’Asie du Sud-Est tels que les Lao et les Hmong ont le dollar économique le plus bas aux États-Unis. En conséquence, selon les statistiques, les taux de pauvreté sont les suivants : Hmong, 37,8 % ; Cambodgien, 29,3 % ; Laotien, 18,5 % ; Vietnamien, 16,6 %. Ces groupes sont considérablement sous-représentés dans les espaces politiques, de plaidoyer et de leadership.

En tant qu’anciens travailleurs du secteur à but non lucratif, les fondateurs de Tuk Tuk Box ont déclaré vouloir élever leurs communautés grâce à la nourriture.

“C’est la chose que nous utilisons comme langage d’amour dans la culture asiatique. Vous pouvez être complètement, vous savez, fou ou triste et nous utilisons toujours la nourriture pour élever mais aussi pour rassembler – et nous pensons que la nourriture peut briser ces barrières », a déclaré Innouvong-Thornton.

“C’est un moyen d’amener la narration à la porte des gens mais aussi un moyen de créer un changement social”, a ajouté Beatriz Aurelio-Saguin.

Mak&Grille

Mak & Grille a été construit par deux pères de South Sacramento qui cherchent à fusionner les cultures de leurs familles.

S’inspirant un peu de leurs origines diverses, Mak&Grille marie les saveurs mien, chinoises et vietnamiennes.

Le co-fondateur, Hong Tran, a déclaré que cela avait commencé avec leur sauce piquante signature qui a fait des apparitions populaires lors de grandes réunions de famille diverses. Il a dit que lors de leurs fêtes, il était important d’avoir toujours plus qu’assez de nourriture pour nourrir tout le monde.

Ils ont lancé une entreprise de sauce piquante il y a moins d’un an et sont devenus une entreprise alimentaire et ont décroché l’un des trois endroits convoités en tant que bénéficiaire de la subvention “Street Food Sacramento” par l’intermédiaire de la Midtown Association.

“Nous nous assurons de montrer comment, où nous sommes, qui nous sommes et d’où nous venons – comme si nous venions du Vietnam mais nous sommes chinois. Nous apportons donc un peu d’épices vietnamiennes avec le style de cuisine chinois”, a déclaré Tran.

Pour en savoir plus sur le marché nocturne AAPI et acheter des billets, cliquez ICI.

Trafic

Pour voir les conditions de circulation en direct dans la région, consultez la carte Waze ci-dessous.


photographe californien trouve la beauté dans « Ordinary Sacramento » | Originaux ABC10

Leave a Comment