Tank et les Bangas écrivent leur prochain chapitre sur ‘Red Balloon’ | Musique | Gambit hebdomadaire

Lorsque vous mettez “Red Balloon”, vous syntonisez Tank et la radio Bangas. TATB-FM, animé par Wayne Brady, Questlove et DJ Soul Sister : 50 minutes de vérité ininterrompue, mélangeant les genres.

Le dernier album de Tank and the Bangas – leur troisième album studio et le deuxième pour un label majeur – coule comme si l’auditeur avait enfin trouvé la bonne station, moins les pauses publicitaires odieuses. Il y avait plusieurs raisons à cela, explique la chanteuse principale Tarriona “Tank” Ball.

“Premièrement, dès que je monte dans ma voiture, j’écoute la radio pendant peut-être cinq secondes, puis je me dépêche de brancher mon Bluetooth et d’écouter ce que je veux écouter. La radio vient de tellement changer – la radio est juste un peu sur son chemin très étrange », dit-elle. “Numéro deux, nous voulons être ce que vous écoutez lorsque vous montez dans votre voiture. Nous voulons être votre radio. Et numéro trois, nous avons diffusé une musique tellement cool pendant la quarantaine que nous voulons vous faire voyager, de « Green Balloon » aux « Friend Goals » et maintenant à « Red Balloon ».

“Et qui de mieux pour le présenter que putain de Wayne Brady”, ajoute-t-elle en riant.

“Red Balloon” est sorti le vendredi 13 mai sur Verve Forecast.

Tank and the Bangas a toujours été un groupe occupé, depuis que Ball, le batteur Joshua Johnson et le claviériste Norman Spence ont formé le groupe à partir d’un micro ouvert au Liberation Lounge d’Alger. Le saxophoniste et flûtiste Albert Allenback a rejoint le groupe peu après.

Ils ont joué constamment dans les salles de la Nouvelle-Orléans et dans la région avant de sortir “Think Tank” en 2013 et un album live un an plus tard. Mais après leur victoire au NPR Tiny Desk Contest 2017, le groupe a été apparemment partout à la fois.

“C’est tout ce que nous avions l’habitude de faire, seulement sur 100”, a déclaré Ball à Gambit en 2018. Le groupe a signé avec Verve Forecast, et leur deuxième album acclamé, “Green Balloon” a suivi en 2019 – ce qui a valu au groupe une nomination aux Grammy Awards pour le meilleur nouvel artiste. . Et ils ont joué “The Tonight Show”, le “Today Show”, “Austin City Limits” et des festivals partout dans le monde.

Tout cela pour dire : “Red Balloon” est le résultat du fait que Tank et les Bangas ont été forcés de faire une pause. La pandémie a retiré le groupe de la route au début de 2020 et a donné aux membres une chance de reprendre leur souffle (bien qu’ils aient sorti l’EP chargé d’invités “Friend Goals” fin 2020.)

“Je pense que cela nous a rendus plus à l’aise en studio”, déclare Ball. Au plus fort des fermetures, lorsque les membres du groupe ne pouvaient pas être dans la même pièce, ils devaient envoyer des claviers et des lignes de basse. Mais une fois qu’ils ont pu se regrouper – enregistrant à la Nouvelle-Orléans et aux studios Revival à Los Angeles – ils se sont sentis plus confiants et se faisant confiance.

Ils étaient capables de « mener les choses naturellement, organiquement », dit Ball. “Nous nous sommes surpris nous-mêmes aux sons qui sont sortis.”

“Red Balloon” est une représentation en 16 pistes de qui sont Tank et les Bangas en ce moment. L’album mélange la pop, la soul, le gospel, la création parlée, le hip-hop, le rebond et plus encore dans un mélange naturel d’inspirations. De sa voix remarquable et élastique, Ball chante et rappe et observe une gamme de sujets émotionnels – justice sociale, amour, chagrin, anxiété, plaisir. Il y a des célébrations robustes de la vie noire. Et il y a des rappels de la précarité du monde, de forces comme le changement climatique et la cupidité humaine.

L’album est une suite mature de “Green Balloon”.

“Quand nous sommes sortis avec ‘Green Balloon’, il y avait toujours un ‘Red Balloon'”, dit Ball. Le groupe avait imaginé un “double-disque” correspondant avec du temps entre les deux sorties. Le côté vert serait le “côté enfant” amusant, rebondissant et cool et le suivi mettrait en valeur les aspects les plus passionnés, intenses et axés sur la musique du groupe, l’aspect “grandir” de la vie.

“Nous avons pensé, ne serait-il pas génial d’attendre quelques années, puis de sortir ‘Red Balloon’ et de voir ensuite comment nous avons grandi musicalement, spirituellement, émotionnellement”, dit Ball. “Et c’est exactement ce qui s’est passé.”

Avec Brady, Questlove et DJ Soul Sister pour TATB-FM, “Red Balloon” présente des invités tels que Trombone Shorty, Big Freedia, Jacob Collier, Alex Isley, Lalah Hathaway, Jamison Ross et Masego.

Début avril, Tank and the Bangas étaient en tête d’affiche du French Quarter Fest – leur premier concert en tête d’affiche dans un grand festival de leur ville natale – et ont joué un samedi au Jazz Fest. Chaque set s’est ouvert avec deux membres de Team Slam New Orleans évangélisant la vie à la Nouvelle-Orléans, à la fois sa beauté et ses dangers.

Cet été, Tank and the Bangas emmènera “Red Balloon” sur la route en tournée avec Trombone Shorty et Big Freedia.

Ball espère que les auditeurs voient “Red Balloon” comme un “album que vous pouvez écouter sans aucun saut, et que la radio doit penser différemment à ce qu’elle diffuse, non seulement au monde des auditeurs, mais aux personnes de couleur , des gens qui ont besoin de bien plus que ce que la radio a apporté pour vraiment commencer la journée avec un mouvement positif à l’esprit », dit-elle.

“Nous voulons faire partie de la vague de faire de la musique qui fait du bien”, ajoute Ball. «Que vous pourriez aller un dimanche au Jazz Fest, quand vous avez hâte de voir Maze et Frankie Beverly parce qu’ils ont fait de la musique qui a touché une âme et a rappelé des souvenirs et vous a donné envie de porter votre blanc. Je veux faire partie de l’héritage des grands albums, des musiciens et de la bonne musique.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur tankandthebangas.com.

Leave a Comment